Bannière FSH La Chaire DITC
Bannière

Étude qualitative sur les attitudes des enfants de cinquième et sixième années du primaire à l’égard de la déficience intellectuelle

Projet de recherche en cours dans le cadre des études doctorales de Rébecca Bergeron-Beaulieu, sous la direction de Diane Morin.

L’adoption d’attitudes positives à l’égard des enfants ayant une déficience intellectuelle (DI) constitue une condition cruciale à la réussite de l’intégration scolaire (Doré et al., 2003; Poulin et al., 1998). Il semble que le niveau d’acceptation par les pairs va également déterminer le succès de l’intégration d’un enfant présentant une déficience intellectuelle dans une classe régulière (Lewis, 1995). Cependant, plusieurs écrits scientifiques ont démontré que les enfants pouvaient manifester des attitudes négatives envers les pairs présentant une DI (Nabuzola & Ronning, 1997; Nowicki, 2003). Ces attitudes négatives peuvent engendrer des conséquences néfastes chez les enfants ayant une DI. En effet, dans une classe régulière, les enfants ayant une déficience intellectuelle sont plus à risques de vivre de l’isolation sociale, de la négligence ou du rejet par les pairs (Nowicki, 2003).

Le projet de recherche vise à explorer qualitativement les attitudes des enfants des cinquièmes et des sixièmes années du primaire à l’égard des élèves ayant une déficience intellectuelle. Une compréhension plus approfondie des attitudes à l’égard des enfants présentant une déficience intellectuelle constituerait une avancée importante pour le développement de stratégies afin de favoriser l’intégration scolaire de ces enfants. Les résultats pourront servir de guide dans la construction de programmes de sensibilisation envers la déficience intellectuelle.