Bannière FSH La Chaire DITC
Bannière

Attitudes et croyances concernant la déficience intellectuelle de la population québécoise et des dispensateurs de services

Équipe : Diane Morin, chercheuse principale, Anne Crocker et Jean Caron, co-chercheurs; Denise Normand-Guérette, collaboratrice.
Financement : Fonds québécois de la recherche sur la société et la culture (FQRSC) dans le cadre de l’action concertée en déficience intellectuelle et trouble envahissant du développement
$ 150,000

Problématique

Le degré d’intégration dans la société des personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) varie selon les croyances et les attitudes dominantes à l’égard de leurs différences. Les croyances et attitudes négatives constituent des barrières à leur pleine participation sociale en limitant, par exemple, leur accès au marché du travail, aux soins de santé ou aux services d’éducation. Il est donc essentiel de développer une compréhension des attitudes et des croyances liées à la déficience intellectuelle pour promouvoir des changements sociaux qui favoriseront la participation sociale de ces personnes.

Objectifs

  • Décrire les attitudes et croyances de la population générale québécoise liées à la DI (n=1600) et analyser les facteurs qui les influencent.
  • De manière exploratoire, décrire les attitudes et croyances liées à la DI de différents groupes de professionnels et d’intervenants (enseignants, professionnels de la santé, intervenants en milieu judiciaire, employeurs et personnel de compagnies de transport collectif) ayant une influence sur le degré d’intégration des personnes ayant une DI (n=100 par groupe).
  • Identifier les priorités de transmission d’informations valides auprès de la population générale et des groupes ciblés et fournir des pistes d’action pour favoriser la participation sociale des personnes ayant une DI.