Chercheurs-collaborateurs

Anne Crocker, Ph.D.

Directrice, recherche et enseignement universitaire
Institut Philippe-Pinel de Montréal
anne.crocker.ippm@ssss.gouv.qc.ca

Professeure titulaire
Département de Psychiatrie
Université de Montréal
anne.crocker@umontreal.ca

Domaines de spécialisation

  • Psychiatrie légale
  • Violence
  • Criminalité
  • Troubles mentaux graves
  • Déficience intellectuelle
  • Politiques en santé mentale
  • Justice
  • Responsabilité criminelle
  • Aptitude à subir son procès
  • Services

Note biographique

Anne Crocker, Ph.D., est directrice de la recherche et de l’enseignement universitaire à l’Institut Philippe- Pinel de Montréal et professeure titulaire au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal. Elle dirige aussi l’équipe Vulnérabilité, intégration sociale et violence (VISEV : visev.ca) financée par le FRQ-S. Elle a été professeure agrégée au Département de psychiatrie de l’Université McGill pendant 15 ans ainsi que directrice de l’innovation et intégration des connaissances à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas à Montréal et directrice de l’axe Services, politiques et santé des populations du Centre de recherche de l’Institut Douglas. Ses recherches portent principalement sur les facteurs associés aux comportements agressifs et criminels chez les personnes ayant un trouble mental grave ou une déficience intellectuelle, les processus judiciaires  et l’organisation des services de psychiatrie légale. Elle dirige le plus important programme de recherche pan canadien sur la responsabilité criminelle financé par les IRSC, la CSMC et le FRQ-S pour lequel elle a reçu un prix de la Société canadienne de psychologie en 2017. Mme Crocker est présidente de l’International Association of Forensic Mental Health Services et éditrice en chef adjointe de la revue International Journal of Forensic Mental Health. Elle a notamment contribué à l’adaptation française et à l’implantation d’un outil d’évaluation et de planification du traitement de comportements violents (programme START) dans différents milieux. Parallèlement, elle participe à plusieurs comités dont la Table intersectorielle de psychiatrie légale de Montréal.

 

 

 

 

 

Mélina Rivard, Ph.D.

Professeure
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
rivard.melina@uqam.ca

Domaines de spécialisation

  • Troubles de spectre de l’autisme
  • Déficience intellectuelle
  • Troubles du comportement
  • Petite enfance
  • Intervention précoce
  • Analyse appliquée du comportement
  • Évaluation de programmes

Note biographique

Mélina Rivard est professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal depuis 2012. Elle a antérieurement été chercheuse en établissement et a agi à titre de psychologue consultante (expert-conseil) au Service québécois d’expertise en troubles graves du comportement pendant plusieurs années. Ses travaux sont orientés autour de trois axes de recherche. Le premier axe porte sur le diagnostic précoce et l’évaluation de l’intervention précoce auprès des enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme (TSA), une déficience intellectuelle (DI) ou un retard de développement (facteurs en lien avec l’efficacité des programmes ICI, apport combiné des stratégies d’interventions en analyse appliquée du comportement). Le deuxième axe de recherche porte sur les troubles du comportement et le double diagnostic chez les enfants ayant un TSA ou une DI (identification des troubles concomitants en bas âge, facteurs associés à ces troubles, modèles d’intervention adaptés,  étude de la trajectoire et des effets de ces troubles, de la petite enfance à l’âge adulte). Le troisième axe s’intéresse aux familles d’enfants ayant un TSA ou une DI (influençant l’adaptation et le bien-être des familles, facteurs ayant un impact sur l’accès aux services et la trajectoire de services, évaluation de divers programmes destinés aux parents permettant de faciliter leur trajectoire de services vers l’intervention précoce). Depuis 2012, elle a obtenu huit nouvelles subventions de recherche dont la plupart en tant que chercheuse principale et a publié près d’une trentaine d’articles scientifiques. Elle supervise également huit étudiants poursuivant des études doctorales.